L’être humain, cette lumière psychique telle un aimant

soleilÀ l’intérieur de l’être humain, au cœur des cellules, se trouve l’ADN, transporteur du schéma de la constitution physique par la lignée familiale, de génération en génération.

L’ADN, ce mystérieux véhicule de la vie, semble aussi le transporteur d’un schéma psychique.

Nous venons à cette déduction par le fait même que nous verrons plus loin ce schéma psychique se transférer par le spermatozoïde. Nous pouvons effectivement suivre sa trace par sa composition que l’on peut déceler comme étant électromagnétique. En effet, le schéma psychique dont il s’agit ici est tout simplement composé d’une énergie dont la polarité est soit une polarité négative, soit une polarité positive. La trace de cette polarité est retraçable grâce à l’étude de son arbre généalogique.

Dans le monde physique à 3 dimensions, il apparaît que la source de l’existence se subdivise en deux en pénétrant la matière, faisant apparaître partout la dualité, par deux axiomes extrêmes l’un par rapport à l’autre. Par exemple, l’homme et la femme, le yin et le yang, le chaud et le froid, la joie et la peine, le jour et la nuit, le cerveau gauche et le cerveau droit, l’opulence et la pénurie, etc…. Même les chromosomes ont la caractéristique d’être doubles.

Nous sommes dans un monde bipolaire, dans lequel deux pôles déterminent la dualité. Et ici, nous pensons qu’éventuellement c’est aussi le cas à l’intérieur de la psychologie de l’être humain. Deux types de psychologie, symétriques l’un vis-à-vis de l’autre, s’expriment par une polarité psychique distincte.

Ainsi, il s’identifie deux pôles magnétiques distinctes à la psyché humaine :

  • Un pôle psychique «négatif», fondement d’une psyché de tempérament «introverti»
  • Un pôle psychique «positif», fondement d’une psyché de tempérament «extraverti»

ADN

Observons par exemple un être humain de type «extraverti» et un autre, de type «introverti». Imaginons la perception la plus claire possible des deux différents tempéraments, dans leur extrême chacune. Nous pouvons alors voir se dessiner deux archétypes de personnalité profondément ancrée dans leur apparence, au point qu’il est possible même de percevoir des traits physionomiques spécifiques sur le visage de chacun, avec des comportements morphologiques qui se développent et s’empreignent symétriquement dans le corps des deux archétypes de groupe d’individus.

Par exemple, nous pouvons facilement voir qu’en position debout, tout l’équilibre du corps d’un introverti est appuyé constamment sur les talons, ce qui lui confère une position et même une attitude, souvent stationnaires; tandis qu’un extraverti à tendance à se tenir continuellement en mouvement, comme s’il appuyait sa force sur le devant des pieds, ce qui lui donne une tendance à se propulser vers l’avant.

Force est de comprendre que l’ensemble d’une psychologie se bâtit suivant l’expérience de vie et la manière qu’une personne se tient dans la vie, cela de manière dépendante du type de tempérament intrinsèque existant déjà à la base de sa personne. Cela est un fait nouveau au regard de la science qui jusqu’à présent ne détient que peu d’élément mesurable pour prouver qu’une partie de la psychologie d’un être humain soit formée avant sa naissance et même que celle-ci soit transférée très précisément de manière prépondérante du père à ses enfants.

Les deux tempéraments «souches» semblent avoir chacun un champ électromagnétique agissant invariablement sur les autres, en interrelation, par rayonnement.

Grâce à vingt-cinq années d’expérience sur le rayonnement de la polarité psychique et quinze ans en étude de soi et recherche sur la psychologie interne, il est devenu clair pour Asuni que l’ADN humain transporte, dans son lot de gênes, une propriété électromagnétique psychique polarisée, légué par l’homme, le père, le géniteur. Le spermatozoïde semble être à même de transférer une polarité magnétisée électrique qui se trouve à la base de la structure psychique d’une personne, celle-ci venant de la structure psychique de base du géniteur. Cette énergie électromagnétique psychique semble provenir, d’après Asuni, de l’émission de la source de lumière que sont la conscience et l’essence, ainsi que les futures parties éveillées de l’être interne.

Les tempéraments souches sont-il interchangeables ? Peut-on se défaire de leurs effets intrinsèques ?
D’après Asuni, chacun peut comprendre qu’un individu introverti a la possibilité de changer, en sortant par exemple de sa timidité, et une personne extravertie peut, elle aussi, améliorer sa concentration et éviter peut-être de se disperser.

Cependant ces changements dans la psychologie d’une personne peuvent-il permettre une transformation intégrale morphologique et plastique, formée par la polarité psychique électromagnétique de nature «introvertie» ou «extravertie» d’une personne à l’intérieur même de son ADN ?

Pour Asuni, la réponse est conditionnelle à ce que la personne soit en mesure de faire un travail et s’amener à l’équilibre interne d’une manière suffisamment avancée, pour modifier l’effet magnétique de sa polarité psychique interne, qui est à la base même de la structure psychologique de sa personne. Ainsi une telle personne a la maîtrise parfaite sur ce qui se passe en interférence dans chaque relation qu’elle peut avoir avec autrui, ce qui signifie qu’elle a été en mesure de procéder à un changement radical interne et atteint un haut niveau de connaissance universelle et donc spirituelle sur la profondeur de son existence et du fonctionnement de ce monde. Bref, si c’est le cas, une telle personne est parvenu aussi à l’immortalité.

Ce qui veut dire qu’avant un tel exploit, un chemin est possible pour accélérer l’exploration et la connaissance de cette polarité psychique magnétique à l’intérieur de sa personne. Une personne normale peut ainsi découvrir le pouvoir de ces jeux de force en interrelation, de façon à sortir du filtre déformant qui aveugle la perception des gens qui ignorent que cela existe.

De cette manière, une personne qui profite de cette exploration interne de ses propres interrelations avec les autres s’ouvre à une plus grande connaissance universelle et peut accéder à l’expérience de relation de couple d’amour inconditionnel.

Pour cela, il est d’abord nécessaire d’étudier le fonctionnement de sa propre polarité psychique magnétique interne, observer ce qui se passe lorsque l’on est en interrelation avec les autres.

Pour toute personne, Incluant les couples d’«âmes jumelles», les enfants indigo et tout autre personne, un travail sur l’étude de soi plus avancé a besoin d’être entrepris pour accéder à une plus grande maîtrise spirituelle de soi, si son but est d’atteindre la paix interne et le bonheur durable.

Extrait du livre LA 2e DIMENSION DE L’UNIVERS : Une autre porte pour accéder à l’aventure spirituelle par Asuni.

Copyright © 17 décembre 2013. Rév. le 14 oct. 2014 Les Éditions Levez-vous de Bonheur. Tous droits réservés.