Flammes jumelles, ce qu’on ne vous dit pas

pictograms-red-accessibilitSession de questions/réponses fournies par Asuni, depuis la Nouvelle-Calédonie, le 5 février 2016.

Les «flammes jumelles» sont-elles destinées à se retrouver?
Non. Seules les relations karmiques sont destinées à se retrouver sur le chemin d’une personne.

Les gens cherchent des réponses. Il semble avoir vraiment un besoin à faire la distinction entre les termes lexicaux circulant beaucoup en ce moment: «relations karmiques», «flammes jumelles» et «âmes soeurs». Quelle précision pouvons-nous apporter sur le choix technique de ces appellations?
Nous avons à ne pas perdre de vue que le mental cherche toujours à séparer, classifier et diviser la connaissance universelle obtenue par l’expérience directe avec le partage du coeur, vers cette expérience de l’amour. L’amour ne peut pas être interprété par le mental. C’est un piège dans lequel un mental non-entrainé enferme une personne.

L’amour est un chemin spirituel. Une personne doit apprendre les techniques pour diminuer, et ensuite «taire» le mental, des techniques comme les mantras sur les KOANS, les pratiques de relaxation et concentration/visualisation pour faire des expériences volontaires hors-corps qui demandent à éliminer le bavardage mental, permettant d’approfondir leur connaissance sur le monde, l’existence, la vie et la mort. Ainsi, peu à peu, un individu peut perfectionner sa capacité à voir, ce qu’il expérimente au moment présent, ce qui se passe à l’intérieur de sa personne et à travers les relations qu’il a, avec les autres.

À l’intérieur d’une personne, le centre des émotions, le centre des pensées, le centre de l’énergie motrice, le centre instinctif et le centre sexuel, sont 5 régions névralgiques à l’intérieur de l’être humain, 5 moteurs, dont on doit apprendre le fonctionnement, ensuite comment les conduire de façon utile et ensuite devenir apte à s’en servir avec maîtrise. Savoir sortir de ces états égocentriques subjectifs pour obtenir une perception objective sur ce qui se passe au moment présent. Ceci est expliqué par tous les grands enseignants spirituels.

Ainsi, perfectionner son expérience à l’amour, c’est discerner la négativité des émotions excessives et continuelles, sortir du mental qui juge, être conscient dans l’action à travers les événements de sa journée pour ne pas brûler son énergie motrice, éliminer les instincts de survie à la compétition et les instincts égocentriques impulsifs à la reproduction et finalement, appréhender les dérives et dérapages sexuels qui mènent vers la destruction, ceux-ci polluant l’énergie sexuelle qui habituent peu à peu une personne à glisser vers des excès pervers nuisibles.

En d’autres mots, peu importe le choix des mots pour expliquer une relation, l’amour ne se classe pas dans des catégorisations mentales, c’est un chemin d’apprentissage vers la félicité où l’être humain doit volontairement faire un travail empirique sur sa personne pour éliminer ses peurs, ses fausses perceptions et tous les agrégats psychiques nuisibles du subconscient qui bloquent l’accès à l’amour.

L’accès à l’amour est la capacité d’une personne à s’ouvrir à l’autre, en éliminant toutes ses mauvais états internes, égocentriques, que produit le manque de connaissance à l’intérieur de soi.

Il est recommandé de ne pas se fermer à d’autres relations, en attendant la fusion avec sa «flamme jumelle». Que préconiser dans de telles circonstances?

C’est une drôle de recommandation. Comme chaque être humain est unique, nous avons à ramener à notre esprit notre sens à l’objectivité, dans sa quête à l’amour. Utiliser une relation comme «bouche-trou», en attendant mieux, voilà une drôle de façon à s’élever.

Tout ce qui se présente à soi est une réponse à qui l’on est et permet à une personne de progresser dans son processus d’éliminer la racine des agrégats psychiques négatifs du subconscient à l’intérieur de sa personne, pour aller toujours plus proche de l’amour.

Si nous pouvons voir que l’amour est immuable, omniprésent et intégrale à la vie, un individu doit considérer que pour accéder à cette source d’énergie vitale à la création de la vie, cela lui demande de transformer ses états éphémères et changeants à l’intérieur de lui-même en un état spirituel unifié d’équilibre et de paix, durables et permanents. Ce qu’un être humain est, à l’intérieur de lui-même – c’est-à-dire son aptitude à éliminer les états négatifs du subconscient – lui permet d’accéder à cette source, jusqu’à atteindre la félicité, durable et permanente. Ce travail volontaire à l’intérieur de soi est nécessaire pour apprendre à se connecter à cette source d’amour. Ensuite, des techniques plus avancées ont besoin d’être ajoutées à son entrainement spirituel pour créer à l’intérieur de sa personne les parties spirituelles permanentes qui donnent accès à l’expérience de la félicité durable et profonde et être à même de pouvoir capter une plus grande perception de l’amour immuable, omniprésent et intégrale dans l’univers, à travers l’autre.

Pourtant, certains disent qu’ils expérimentent des expériences de «flammes jumelles», avec même parfois 3 partenaires différents, en même temps. Est-il possible d’avoir 3 flammes jumelles?

Oui, c’est possible d’aimer plusieurs personnes et ressentir quelque chose que l’on peut qualifié d’amour intense pour chacune d’entre elles. Cependant, ce qu’on peut ressentir d’intense en amour est parfois confondu avec différents états négatifs d’exagération, d’emballement, fébrilité, énervement, confusion, excitation, joies excessives et démesurées et différents désirs sexuels dépravés qui gaspillent et dispersent l’énergie de la personne. Un être humain a besoin d’un centre de gravité, à l’intérieur de sa personne, dans sa vie, autour de lui.

Ce qui est perçu comme une expérience intense est souvent synonyme d’excès. La vraie intensité est différente. Elle vient du côté spirituel de la vie d’une personne. Son intensité est d’une substance raffinée, subtile et demande beaucoup de paix interne pour la découvrir et la ressentir.

L’énergie d’amour, sexuelle, est à cultiver, dans le sens de cultiver son raffinement. Car elle est la base de toutes les autres (mentale, émotive, etc…). Elle a besoin d’être nettoyée des états internes bestiaux qui se trouvent à l’intérieur de chaque individu, programmés pour la survie. L’énergie sexuelle doit devenir une source pure sans élément négatif pour amener une personne à la félicité. Si les énergies de plusieurs personnes se mélangent, l’énergie sexuelle de chacune de ces personnes devient polluée par toutes les énergies mélangées ensemble. Les nombreux états internes chaotiques et de déséquilibre en chacun vont être alimentés par cette énergie polluée qui va grossir les agrégats psychologiques négatifs du subconscient, à l’intérieur des 3 personnes.

D’autre part, l’intensité de l’expérience de la relation entre ce qui est appelé les «flammes jumelles» est souvent confondue avec ce que peut vivre deux personnes aux polarités électromagnétiques de la psyché humaine semblables (PEPHs-S) dans l’Harmonie Relationnelle Durable des PEPHs-S. C’est une relation peu expérimentée entre un homme et une femme de même orientation psychique, c’est-à-dire une union entre deux introvertis et une union entre deux extravertis. Les gens ne savent même pas, en général, de quelle polarité ils sont. C’est donc une expérience d’amour très rare, confondue par toutes sortes d’autres relations et en plus, cette expérience, si elle est vécue, arrive malheureusement par accident puisqu’elle n’est pas connue et qu’elle est vécue inconsciemment et donc, de façon non-prévue et dans des circonstances non-synchronisées. Alors, cela mène souvent à beaucoup de souffrance.

C’est dommage parce que l’Harmonie Relationnelle Durable entre PEPHs Semblables est quelque chose de magique où l’intensité de l’expérience est alimentée par la durabilité de cette harmonie abondante, durable et permanente. La force de cet équilibre développe cette intensité. C’est accessible, si l’on est intéressé par s’étudier soi-même et explorer la réalité de cette polarité électromagnétique à l’intérieur de la psyché humaine et sa réalité à l’intérieur de l’univers.

À la recherche de l’expérience de l’union de «flammes jumelles», les gens oscillent entre trouver leur moitié ou leur double. À quoi cela réfère-t-il?

L’intuition est le meilleur conseiller. Effectivement, la notion de trouver un double de soi-même est très logique dans l’étude de la polarité électromagnétique de la psyché humaine (PEPH). L’énergie d’orientation psychique à la base de la structure psychologie d’une personne est manifeste au niveau vibratoire. Le champ électromagnétique d’une personne est un tore perpétuellement en mouvement, plus précisément une spirale toroïdale orientée vers un sens d’introversion ou celui d’extraversion. Carl Gustav Yung l’a décrit dans son travail de recherche, comme un élément particulier, où une personne a une énergie d’orientation psychique à la base de sa psychologie, soit introvertie soit extravertie. Ce qui est peut-être nouveau ici est la qualité invariable de cette orientation psychique à l’intérieur de l’être humain, puisqu’effectivement, si l’on observe bien, l’orientation psychique d’une personne constitue la base sur laquelle sa psychologie va se construire. De ce fait, l’expérience de l’amour avec un double de soi-même est véritable, si son partenaire à la même polarité que soi-même.

Asuni

Copyright © Asuni le 5 février 2016.